Covers / Review Coldplay – Ghost Stories

Si le dernier album de Coldpay est (à notre sens ) le pire qu’ils aient produit, il ne faut pas oublier que 2 ans plus tôt sortait Ghost Stories, un véritable chef d’œuvre.
Que l’on soit fan du groupe ou non, GS crée une atmosphère particulière, à la fois mélancolique et pleine d’espoir , elle nous plonge dans une toute autre dimension, tant par le son que par le visuel de l’album.


Chris, le divorce t’allait si bien !

 

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/29/73/0f/29730f5937b57caf352d43bffa8b7dda.png

01 – ALWAYS IN MY HEAD (piano)

Bien incapables de reprendre toutes les chansons du (pourtant) petit album, nous proposons pour démarrer une cover entièrement au piano du morceau d’intro, la ligne directrice de l’album : Always in my head.

02 – MAGIC  (piano / guitare)

LE single de l’album, celui qui a malheureusement perdu de son charme à force de  squatter les ondes radio et les émissions de M6…Et pourtant Magic restera un superbe morceau, tous albums confondus.

04 – True Love (piano / guitare / chant)

https://i1.wp.com/i57.tinypic.com/6sxwxu.jpg

Reprise il y a peu de temps, True Love méritait sa version acoustique qui elle-même mériterait certainement mieux que nous comme interprètes.. mais le résultat se défend !

06 – Another’s arms (piano / chant)

L’une des chansons les plus tristes et les plus jolies de GS, Another’s arms. Sans doute aussi notre cover la plus critiquée ! Basse qualité, tempo trop rapide… c’est une déception pour nous car nous étions plutôt fières du résultat au piano !

08 – A Sky Full Of Stars (piano / guitare)

Une fois de plus une qualité très basse et dommage ! Tellement dommage ! Parce que vraiment, VRAIMENT notre version est sympa ! Si, si ! Loin de la version une chouille trop pop/électro/troulalatroulalère de base…

Le final : O

Quelques mois avant la sortie de l’album, Chris Martin était invité chez Zane Lowe. L’objectif de l’émission, décortiquer l’album à coup d’extraits d’une trentaine de secondes. Une vidéo à ne pas manquer pour les fans. Arrive alors la fin de l’album, la fin de l’interview avec O. Aux premières notes, la chaire de poule, les larmes aux yeux, en ce qui nous concerne, ce fut inévitable… C’est là que l’on remarque que Chris Martin est également dans le même état, ému aux larmes. On réalise alors que les émotions qu’il a souhaité retranscrire à travers sa chanson ont exactement l’effet escompté. Une ligne de piano, quelques paroles évasives, c’est tout ce dont Coldplay a eu besoin pour réaliser ce petit bijou.
Notre version est toute simple et loin d’arriver à la cheville de l’originale. Cette cover nous l’avons réalisée pour nous faire plaisir avant tout !

Publicités